Abonnement notre newsletter

Newsletter


2 014 logo dicrim 
Dossier d'information communal sur les risques majeurs
>> lire

AccueilDécouvrez l'Histoire de ForbachLe XIXème Siècle / Le Second Reich (1871 - 1918) : de l'Annexion à la Première Guerre mondiale

Le XIXème Siècle

Le Second Reich (1871-1918) : de l'Annexion à la Première Guerre mondiale

Avec la victoire allemande, l'Alsace et la Moselle sont annexées au Reich. Ces départements deviennent une Terre d'Empire, le «Reichsland Elsass-Lothringen» mais la germanisation ne commence pas immédiatement. Les habitants ont le choix de rester, et de devenir allemands, ou de quitter notre région et de demeurer français : c'est l'option.

Pierre Adt fait partie des forbachois qui choisiront la seconde solution. Il s'établira à Pont-à-Mousson où il implantera une nouvelle usine, conservant ainsi le marché français.
A partir de l'Annexion au Reich allemand, Forbach devient le siège d'une sous-préfecture (Kreis Direktion) et d'un tribunal d'instance. La Kaiser-Wilhelm-Allee, délimitée par l'église catholique d'un côté et le buste de l'Empereur Guillaume Ier de l'autre, prend forme à mesure que sont construits les bâtiments qui la caractérisent désormais.

Kaiser-Wilhem-Allee          Kaiser-Wilhem-Allee (actuelle avenue Passaga)

Les usines se mécanisent et le quartier industriel de la Ville-Haute s'étend. Les Adt achètent un moulin sur la Rosselle pour fabriquer du carton hors de la ville.

Cartonnerie Adt

Le début du XXème siècle marque l'apogée des firmes Adt et Couturier, qui sont les principaux employeurs de la ville. Et si l'on excepte la durée de la guerre, c'est une période favorable à l'industrie.

Usine Adt en 1889          Cartoucherie Adt

Durant l'époque du Reich, les Adt et les Couturier ne cesseront d'être présents sur la scène politique locale, les premiers étant plutôt germanophiles et les seconds francophiles. L'industriel Gustave Adt, le frère de Pierre, est un homme passionné d'histoire et d'archéologie. En 1886, il achète le domaine du Schlossberg que l'on appelle alors Mamelon Vert. En effet, il n'est alors qu'une colline recouverte de forêt que Gustave Adt entreprend de faire déboiser. Ainsi, les ruines de l'ancien château apparaissent peu à peu. Les fouilles s'y poursuivent jusqu'en 1892, permettant notamment de mettre à jour la base ronde de la tour du château. L'architecte Paul Tornow la conservera en guise de base lorsqu'il procédera à l'édification de la nouvelle tour octogonale commandée par Gustave Adt. Forbach lui doit également le Burghof, pensé comme une ferme modèle.

Mamelon vert     Ruines de l'ancien château     Ruines de l'ancien château

Inauguration de la ligne Forbach-Stiring le 31/03/1911En 1911, la ligne de tramways Petite-Rosselle-Stiring est inaugurée.

La ville construit des casernes, se transformant progressivement en ville de garnison. La «Trainkaserne», devenue caserne Guise, est occupée dès 1893 et la caserne Rapp ou Bellevue (Bataille) sera achevée en 1912. Elle accueillera le 174ème régiment d'infanterie.

D'un point de vue démographique Forbach a doublé sa population entre 1870 et 1914, ce qui est intéressant pour le commerce et les échoppes du centre-ville, mais la guerre pose une limite à cet essor

174ème régiment d'infanterie en 1912               Caserne Guise avant 1918