Abonnement notre newsletter

Newsletter


2 014 logo dicrim 
Dossier d'information communal sur les risques majeurs
>> lire

AccueilDécouvrez l'Histoire de ForbachLe XXème siècle / Le retour à la France et l'Entre-Deux-Guerres

Le XXème Siècle

Le retour à la France et l'Entre-Deux-Guerres

Le 11 novembre 1918 le Général Passaga entre dans Forbach, acclamé par la foule. Louis Couturier, industriel forbachois francophile, est nommé maire provisoire. Il va administrer une ville qui connaît, à la fin de la guerre, bien des bouleversements.

Louis Couturier     Entrée du Général Passaga en 1918     Entrée des Français à Forbach en 1918

Famille AdtPublicité de 1925 des produits AdtEn effet, avec le retour de l'Alsace et de la Moselle dans le giron français, les citoyens allemands sont devenus indésirables et sont expulsés au terme d'une enquête sommaire. Forbach se vide ainsi d'une partie de sa population civile et militaire. Les Adt sont également concernés. Dès 1919 l'ensemble de leurs biens, industriels et privés, sont mis sous séquestres et gérés par un administrateur, malgré leur histoire avec notre ville et le rôle de leurs usines sur l'économie forbachoise. En 1922, lors de la liquidation de leurs biens, le parc et le château du Schlossberg ainsi que le Burghof échoient à la commune.

 

Château Adt après 1913 (actuel hôpital Sainte Barbe)La «Adt'sche Fabrik» devient « la Société Nouvelle des Etablissements Adt». Le «Adt Schloss», ancienne résidence de Gustave Adt, devient l'hôpital des Houillères et est baptisé «Hôpital Sainte-Barbe» en hommage à la protectrice des mineurs.

 

 

 

Puits SimonAprès 1918 Forbach retrouve sa fonction frontalière, mais son rôle militaire s'atrophie en raison de la construction de la ligne Maginot. Les casernes, érigées à l'époque allemande, font désormais office de logements. Les finances de la ville sont au plus bas. Les tuileries Couturier ferment leurs portes durant l'Entre-Deux-Guerres, mais l'exploitation charbonnière occupe une place croissante dans l'économie de la ville.

En 1927 Schoeneck devient à son tour une commune autonome.