Abonnement notre newsletter

Newsletter


2 014 logo dicrim 
Dossier d'information communal sur les risques majeurs
>> lire

AccueilDécouvrez l'Histoire de ForbachL'époque moderne / Les dynasties du XVIème au XVIIème siècle

L'époque moderne

Les dynasties du XVIème au XVIIème siècle

La Maison Linange-Réchicourt 

Blason de la famille LinangeBlason de la famille RechicourtA l'époque moderne, le mode de transmission de la seigneurie ne change pas. En effet, Hannemann de Linange-Réchicourt (1492-1507) s'approprie la seigneurie de Forbach grâce à son mariage avec Adélaïde de Sierck. Comme ils n'ont que deux filles, ce sont leurs maris qui en héritent et se partagent les droits de la seigneurie de Forbach. Ainsi l'aînée Elisabeth est l'épouse d'Emich de Daun-Falkenstein, tandis que la cadette est celle de Jean I von Hochenfels-Reipoltskirchen.

Les Daun-Falkenstein et les Hochenfels-Reipoltskirchen

Blason de famille DaunBlason de la famille ReipoltskirchenBlason de la famille HohenfelsDe 1507 à 1556 la seigneurie de Forbach est partagée entre ces deux familles. Il y a donc deux seigneurs à Forbach, c'est le premier condominium.

De 1583 à 1591, l'humaniste Johann Fischart, calviniste convaincu, administre la seigneurie catholique de Forbach. Bailli, il officie sous le règne du protestant Jean III de Hochenfels-Reipoltskirchen.

Il serait né en 1546 à Strasbourg de Johann Fischer et Barbara Kurman. Son père est surnommé le «Menzer», c'est-à-dire le «Mayençais», d'où est peut-être originaire sa famille. Johann étudie successivement à Strasbourg, à l'école latine de Worms, aux Pays-Bas et enfin à Paris, où il est en contact étroit avec la communauté huguenote. Il revient ensuite à Strasbourg, mais séjourne également à Sienne (Italie) et à Bâle (Suisse).

Portrait de Johan FishartPar ailleurs, il exerce les fonctions de substitut et d'avocat à la Chambre Impériale de Spire, appartenant au Saint-Empire Germanique. En 1583, il est désigné bailli («Amtmann») de la seigneurie de Forbach. Il y aurait péri en 1591, dans des circonstances énigmatiques. Certains prétendent qu'il aurait succombé à une épidémie, tandis que d'autres invoquent les troupes protestantes qui traversaient alors le pays.

Fischart est un écrivain de langue allemande, connu pour ses écrits satiriques et engagés, ainsi que pour ses traductions de Rabelais en allemand. C'est un des premiers grands écrivains de cette langue à railler la vulgarité, la vanité et la grossièreté paysanne dans ses œuvres.

Les maisons de Linange-Westerburg et d'Eberstein   

L'extinction de la lignée masculine de la famille Hochenfels-Reipoltskirchen profite aux héritiers de Barbara von Daun-Falkenstein. Mais de 1602 à 1618, il y a à nouveau un partage de la seigneurie de Forbach entre deux seigneurs issus de familles différentes, les Linange-Westerburg et les Eberstein.

La Guerre de Trente Ans

La Guerre de Trente Ans a été particulièrement douloureuse et dévastatrice pour le bourg de Forbach, mais aussi pour les villages des alentours. D'ailleurs, certains furent totalement rayés de la carte.

Entre décembre 1634 et janvier 1635 le château du Schlossberg, ainsi que la plupart des places-fortes de Lorraine, sont démolis sur ordre de Richelieu et de Louis XIII. Transformée en un grand champ de bataille, cette belle région subit notamment les assauts de la soldatesque suédoise qui a particulièrement marquée les esprits, suscitant de nombreuses légendes. Celle du «puits aux nonnes» raconte la triste fin des religieuses vivant à l'ermitage, qui se seraient jetées dans un puits situé près de la chapelle, à l'approche de ses soldats tant redoutés.

La restauration des comtesses de Linange-Westerburg-Oberbronn

Blason de la famille LinangeBlason de la famille WesterburgPlusieurs seigneurs ont usurpé leurs droits sur la seigneurie de Forbach, mais en 1709 elle revient aux comtesses «légitimes» Esther Juliane et Sophie-Sibylle de Linange-Westerburg-Oberbronn.

Le baron Henning de Stralenheim achète la seigneurie aux deux sœurs en 1716.