Grands projets

Grands Projets à Forbach
La municipalité investit énormément de moyens pour améliorer les conditions de vie des Forbachois à travers différents projets qui ont été menés à bien ou qui sont à venir.
Action Cœur de Ville

Comment revitaliser notre centre-ville qui, comme dans la plupart des communes de taille moyenne, a progressivement perdu de son influence au profit des zones périphériques ? Tel est l’objectif du programme « Action Cœur de ville », lancé à Forbach avec le soutien technique et financier de partenaires nationaux et territoriaux impliqués dans les domaines de l’habitat, du commerce, de la mobilité, de la culture, des loisirs, le numérique et du développement durable. Sur ces différents axes, une vingtaine d’actions sont d’ores et déjà programmées avec l’ambition de redonner aux Forbachois, particuliers et professionnels, ainsi qu’aux visiteurs, l’envie de redécouvrir un territoire attractif.

Forbach à la reconquête de son centre-ville

Centre-ville de Forbach

centre-ville_de_forbach.jpg, par Vkremer

 

Forbach n’a pas attendu le lancement officiel du programme Action Cœur de Ville, initié par l’Etat en 2018 auprès de 222 communes de taille moyenne, pour préparer l’avenir de son hypercentre. Cette anticipation lui permet aujourd’hui de présenter une première liste de chantiers achevés ou sur le point d’aboutir. En particulier :

  • La réhabilitation du parking Schroeder, situé rue de l’Eglise. Signalétique, sécurité, paiements… des améliorations ont été apportées sur l’ensemble de ces aspects avec en prime, la gratuité de stationnement durant les 30 premières minutes.
  • La rénovation du cinéma Le Paris, avenue Saint-Rémy. Dans cet endroit culte pour des générations de Forbachois, les travaux ont notamment porté sur l’installation de la climatisation. Une raison supplémentaire de s’installer prochainement dans les confortables fauteuils de ce cinéma tout public.
  • La réfection des réseaux avenue Saint-Rémy, travaux qui préfigurent la requalification de l’artère centrale de Forbach.

 

La revitalisation du centre-ville passe également par une nouvelle dynamique commerciale, orchestrée par un manager de centre-ville nommé en 2018. Ses premières interventions ont porté sur :

  • L’embellissement de la rue Nationale à travers une exposition de photographies liées à l’art du cartonnage et apposées sur les vitrines des magasins en attente de repreneurs.
  • L’animation du centre-ville en collaboration avec les commerçants du quartier, lors de l’épiphanie par exemple.
  • Le lancement du site de e-commerce « ma ville, mon shopping », issu d’un partenariat entre la Ville de Forbach, le groupe La Poste et les commerces de centre-ville volontaires. Objectif : permettre aux magasins de proximité de disposer d’une visibilité en ligne, en phase avec les nouveaux comportements d’achat des consommateurs.

En parallèle, un travail d’identification des enseignes susceptibles de s’implanter au cœur de Forbach est en cours de réalisation dans le but de rééquilibrer les flux de consommation entre centre et périphérie.

Habillage des vitrines
Une action « Action Cœur de Ville »

Vitrine avant son habillage

vitrine_down.jpg, par Vkremer

Avant l'habillage

Vitrine cartonnée

vitrine_up.jpg, par Vkremer

Après l'habillage

 

Les villes, quelle que soit leur taille, sont aujourd’hui toutes confrontées à la problématique des locaux commerciaux laissé vacants. Seules les grandes Métropoles ne sont pas ou que peu touchées par ce phénomène.

Dans le cadre du dispositif « Action Cœur de Ville », la Ville a décidé d’habiller certains locaux commerciaux laissés vacants. Le thème de l’habillage retenu est le carton décliné sur un ton moderne, ceci pour faire écho et rendre hommage à la famille Adt et à son activité autour du carton, laquelle a contribué à faire les beaux jours économiques de la Ville de Forbach.

À vous de retrouver les vitrines au détour de vos promenades en cœur de ville ! 

 

Objectif : une nouvelle ambiance urbaine à l'horizon 2022

L'avenue Saint-Rémy en 2022

ssaint_remy_projet.jpg, par Vkremer

L'avenue Saint-Rémy en 2022

 

Avec l’Action Cœur de Ville, Forbach ambitionne la métamorphose de son hypercentre d’ici 3 à 4 ans. Cet objectif se décline en plusieurs opérations d’envergure, comme :

  • La requalification de l’avenue Saint-Rémy. Objectif : transformer cette deux fois deux voies en une artère conviviale et attractive, avec ses trottoirs élargis et végétalisés, sa piste cyclable, son offre commerciale et culturelle de qualité.
  • La rénovation du centre d’action culturelle / carreau-scène nationale. Construit dans les années 80, ce bâtiment n’est plus aux normes. Une opportunité pour repenser le lieu et envisager de nouvelles formes de spectacles.
  • La réalisation d’ensembles immobiliers centrés sur les aspirations et les usages actuels : éco-construction, espaces partagés (laverie, salle des fêtes…).
  • La réhabilitation de 330 logements privés (immeubles et maisons individuels), financée intégralement par l’Anah.
  • La création d’une « Maison de l’Habitat et des Projets » (MHP), destinée à être un guichet unique et à faciliter les recherches ou les démarches des personnes résidant ou souhaitant s’installer à Forbach sur toutes les facettes de l’habitat.
  • La création d’une « halle gourmande », nouvel espace de convivialité permettant de valoriser la filière agro-urbaine en cours de développement au plan local.

Avec ces projets, Forbach s’inscrit dans une nouvelle dynamique, moderne et plus qualitative. Un atout pour son attractivité et son développement futur.

 

Renouvellement urbain

Rénovation du Wiesberg et de Bellevue

Inscrits depuis 2014 dans le Programme National de Rénovation Urbaine (PNRU), les quartiers du Wiesberg et de Bellevue entament leur requalification au terme d’un long processus d’études et de concertation. Objectif : mieux intégrer ces quartiers dans le tissu urbain forbachois, tout en prenant en compte les habitudes et les aspirations de leurs habitants.

 

La cité du Wiesberg

Quartier du Wiesberg à Forbach

wiesberg.jpg, par Vkremer

 

Labellisée « Patrimoine du XXe siècle » en 2013, la cité édifiée sur les plans de l’architecte Emile Aillaud pour loger les mineurs et leurs familles dans la période d’expansion qui suit la seconde guerre mondiale, s’est progressivement repliée sur elle-même. Comment reconnecter cet ensemble architectural apprécié de ses habitants au reste de la ville ? Derrière cette interrogation se profile le souhait de préserver un site exceptionnel tout en l’adaptant aux standards contemporains de qualité urbaine.

 

Le quartier de Bellevue

Quartier de Bellevue à Forbach

bellevue.jpg, par Vkremer

 

Un territoire étendu bordé par la forêt et composé d’ensembles locatifs et de zones pavillonnaires. Ainsi pourrait-on décrire sommairement Bellevue, l’un des deux quartiers de Forbach retenus dans le cadre du Programme National pour la Rénovation Urbaine (PNRU). Avec, là encore, l’objectif de recomposer la sociologie du quartier en attirant de nouvelles populations, attentives à l’équilibre entre bâti et espaces verts, logements et commerces de proximité, identité du quartier et ouverture sur le reste de la commune. Différents éléments travaillés dans le cadre des ateliers de préfiguration du projet de rénovation urbaine.

 

Un projet préparé dans la concertation

Associer l’ensemble de parties prenantes (particuliers, professionnels, conseil citoyen, associations, élus, urbanistes…) et permettre ainsi aux différents avis de nourrir les échanges et d’orienter les décisions. C’est dans cet esprit que les responsables forbachois ont souhaité amorcer les projets de requalification des quartiers du Wiesberg et de Bellevue. Plusieurs rencontres-débats ont donc été organisées, notamment un atelier consacré aux « jeux de l’aménageur ou de l’urbaniste » et destiné à faire réagir les participants sur les premières orientations architecturales.
Autre cible clé, les jeunes, scolarisés dans les établissements des deux cités (collège Pierre Adt, lycée Blaise Pascal) ou en dehors de ce périmètre (collège Jean Moulin), se sont exprimés sur leur cadre de vie, actuel et futur, et l’image des deux quartiers. Une parole déterminante à l’heure d’une nouvelle cohésion urbaine à l’échelle de Forbach.

 

Et maintenant ?

Les projets d’aménagement, détaillés opération par opération, et la maquette financière ont été remis à l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine afin qu’elle se prononce sur l’enveloppe définitive qu’elle consacrera à la requalification des deux quartiers.

Sans attendre la décision nationale, des interventions ont été opérées sur le volet immobilier avec la démolition d’appartements inoccupés et dégradés à Bellevue (68 à ce jour), remplacés par des espaces verts, et la réhabilitation de 198 logements au Wiesberg.

Parallèlement, comme dans l’ensemble des quartiers de Forbach, plusieurs aménagements ont été réalisés dans le cadre du budget participatif 2018. Précisément :

  • Au Wiesberg : mise en place de corbeilles de propreté, de bancs et renouvellement de jeux à bascule en différents endroits de la cité.
  • À Bellevue : installation de mobilier urbain (corbeilles et bancs) et remise en état du chemin bordant l’église.

Le budget participatif étant reconduit en 2019, il contribuera à amplifier le renouveau des deux quartiers.

 

Forbach Expérience de Redynamisation du Territoire par l'Innovation Locale (FERTIL)

 

FERTIL : un acronyme pour désigner l’un des projets les plus audacieux et les plus vertueux jamais conçus à Forbach.

L’enjeu ?

Créer une filière agricole de proximité et, par ce biais, « faire sa part », c’est-à-dire contribuer selon ses moyens à répondre aux défis contemporains (changement climatique, chômage de masse, malbouffe…), tout en travaillant à la résolution de questions plus locales, comme la redynamisation du centre-ville ou le renforcement de l’autonomie alimentaire de l’agglomération mosellane. Au regard de la diversité des thématiques abordées, et du nombre d’acteurs à mobiliser, la phase préparatoire actuellement en cours devrait se déployer jusqu’en 2021.

 

Vers une agriculture urbaine

Les nostalgiques des jardins ouvriers peuvent se réjouir : le potager urbain a le vent en poupe.

Les nostalgiques des jardins ouvriers peuvent se réjouir : le potager urbain a le vent en poupe. 

 

Avec FERTIL, Forbach, Expérience de Redynamisation du Territoire par l’Innovation Locale, la municipalité envisage une densification des terres agricoles dans et aux abords de la ville. À l’origine du projet une étude nationale portant sur l’autonomie alimentaire des zones urbaines françaises réalisée en 2017.

À la lecture du rapport, l’analyse indique que toutes les zones urbaines françaises importent massivement des produits agricoles. Dans le même temps, elles exportent une grosse partie de leur production dans une logique de spécialisation, avec pour conséquence un recours massif aux transports routier, voire aérien, émetteurs de gaz à effet de serre et de particules fines.

 

Vers une ferme urbaine à Forbach

Vers une ferme urbaine à Forbach

vers_une_ferme_urbaine.jpg, par Vkremer

 

Selon la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture), une superficie d’un mètre carré en ville peut fournir 20 kg de nourriture par an. Ce n’est pas rien ! 

Les fermes urbaines rencontrent un franc succès dans les grandes villes et métropoles où elles s’installent.  

Les projets publics et privés se multiplient, avec des intérêts multiples et variés : valoriser des espaces vides, restaurer du lien social, générer des emplois, tisser des liens avec la nature, accompagner le développement durable, l’économie sociale et solidaire, relancer la biodiversité, modifier les comportements alimentaires.

C’est bien toute l’ambition que se donne la Ville de Forbach avec le projet FERTIL.

À l’heure du réchauffement climatique et des alertes répétées sur les dangers de la pollution atmosphérique (67 000 décès prématurés par an en France), l’idée de produire local, de vendre local, de distribuer local et de consommer local n’est plus une option mais un impératif !

Cependant, l’ambition de FERTIL ne se réduit pas à sa dimension environnementale.

 

De la terre à la table

De la terre à la table

de_la_terre_a_la_table.jpg, par Vkremer

 

Produire, transformer, distribuer … local : tel est le schéma qui sous-tend le projet FERTIL. Avec pour bénéfices, la création d’emplois à tous les stades de la filière, des produits sains et de nouveaux lieux de convivialité pour les acheter ou les consommer. 

  • Produire : en s’appuyant sur les agriculteurs et éleveurs locaux mais aussi en investissant les terrains délaissés ou non valorisés pour les transformer en zones d’exploitation agricole (maraîchage, vergers…), bio de préférence. Une initiative en collaboration avec les entreprises du territoire, références dans ce domaine, comme par exemple Agrominéral, start-up productrice d’engrais naturel, ou Engie Cofely, gestionnaire de la centrale biomasse de Forbach.
  • Transformer : en préparant les produits en vue de leur commercialisation. Différents types de conditionnement sont à envisager selon que les produits agricoles sont vendus à l’état brut (nettoyage, calibrage, mise en cageots...) ou transformés en « prêt à cuisiner », voire en « prêt à manger » (barquettes sous vide, bocaux, bouteilles...).  
  • Distribuer : en créant de nouveaux points d’approvisionnement pour les particuliers (halle de centre-ville, portage de paniers à domicile…) ou les restaurations collectives (écoles, ehpad…).

 

Prochaines étapes

Préalables à la concrétisation du programme FERTIL, trois chantiers sont actuellement ouverts. Ils sont destinés à :

  • Mobiliser les producteurs locaux engagés dans une démarche de type bio ou raisonné.
  • Identifier les espaces fonciers pouvant à terme compléter l’offre agricole existante.
  • Concevoir les filières de transformation et de distribution.

Un travail préparatoire complexe qui devrait aboutir à l’horizon 2021.
 

Fibre optique

Les premiers branchements ont été effectués en 2015 dans les quartiers de Marienau et du Bruch, transformant radicalement la vie des internautes dans ces deux zones : avec la fibre optique, se connecter, envoyer ou recevoir un grand nombre de données (vidéos, photos, fichiers…) n’a jamais été aussi rapide. Et la bonne nouvelle, c’est que l’ensemble de Forbach sera prochainement fibré sans aucun impact financier pour la ville. Explications.

 

Un investissement clé pour l'avenir de Forbach

Un investissement clé pour l'avenir de Forbach

fibre_optique.jpg, par Vkremer

Qui peut encore s'affranchir d’Internet ? En passe de détrôner les vecteurs traditionnels d’information, de divertissement, de formation ou même d’achat, le Web s’immisce dans tous les segments de notre vie, tant personnelle que professionnelle. En théorie du moins. Deux éléments sont en effet susceptibles de freiner nos usages : la bande passante et la connaissance. D’un côté la puissance du réseau par lequel transitent les données, de l’autre le savoir nécessaire au maniement des écrans.
Sur ces deux aspects, Forbach se mobilise. Au programme : déploiement de la fibre optique et formation-assistance à la prise en main des outils numériques.  

 

La fibre dans tous les quartiers sans 1 euro dépensé

Installation de la fibre optique à Forbach

fibre-4422.jpg, par Vkremer

 

Rue après rue, quartier après quartier, le raccordement à la fibre progresse à Forbach. Il est opéré par les techniciens de la société Orange. Cet opérateur de télécommunication privé avait répondu il y a quelques années à l’« Appel à Manifestation d’Investissement » (AMII) lancé par l’Etat dans le cadre de son Plan France Très haut débit.

L’ambition du programme ? Couvrir à l’horizon 2022 l’ensemble du territoire national en très haut débit en s’appuyant sur les projets d’investissement des opérateurs privés et ne réserver les financements publics qu’aux zones jugées non rentables économiquement par ces investisseurs.

Forbach ayant été retenue dans le cadre de l’AMII, les travaux de raccordement à la fibre optique ont débuté en 2015 dans les deux quartiers présentant un débit relativement faible : Marienau et au Bruch. Ils se poursuivent depuis, dans l’objectif d’obtenir dès 2020 un réseau 100% fibre à l’échelle de la ville.

 

Objectif : internet pour tous

 Objectif : internet pour tous

ordinateurs_a_lecole.jpg, par Vkremer

 

Lutter contre la fracture numérique ne peut se résumer à l’obtention d’infrastructures de pointe. Être connecté implique parallèlement de pouvoir accéder à un matériel dédié et de disposer de compétences spécifiques.

À Forbach, l’initiation à la manipulation de l’outil informatique et à la découverte des ressources multimédia commence dès le plus jeune âge : lancé en 2015, le plan de dotation des écoles forbachoises en équipement informatique est aujourd’hui achevé, avec l’installation de trois ordinateurs en moyenne par classe élémentaire et un ordinateur dans chaque classe de maternelle. Un investissement propre à renforcer les opportunités offertes aux élèves dans la suite de leur parcours.

L’inclusion numérique passe également par la mise à disposition d’ordinateurs pour les plus fragiles (personnes âgées, milieux modestes). À Forbach, le choix de leur implantation s’est porté sur la médiathèque, la mairie et les centres sociaux où un « aidant numérique » assiste le public dans ses démarches. Objectif : que chacun puisse gagner en autonomie, à l’heure de la dématérialisation progressive des formalités administratives et des échanges en général.