Abonnement notre newsletter

Newsletter


2 014 logo dicrim 
Dossier d'information communal sur les risques majeurs
>> lire

AccueilVie de la Ville

Vie de la Ville

Visite de M. Didier MARTIN, Préfet de la Moselle

visite

Mercredi 21 février 2018, le Préfet de la Moselle Didier MARTIN est venu visiter les quartiers du Wiesberg et de Bellevue, accompagné par le Maire Laurent KALINOWSKI, la Sous-Préfète Claude DULAMON, le Procureur de Sarreguemines Jean-Luc JAEG et le Directeur Départemental de la Sécurité Publique Hervé NIEL. 
Cette visite s'inscrit dans le cadre de la mise en place en janvier 2019 de la Police de Sécurité du Quotidien (PSQ) dans ces deux quartiers et dans le cadre du Nouveau Programme de Renouvellement Urbain (NPRU) qui est en cours. Dans le quartier de Bellevue, l'école maternelle, le centre social, la crèche et le site du Bruchgraben ont été visités et dans le quartier du Wiesberg, l'école Louis Houpert, la Maison de justice et du droit ainsi que le centre social.

Lors des échanges menés au centre social du Wiesberg avec les habitants, les Conseillers de Quartier, les Conseillers Citoyens et les élus municipaux, le Préfet a réaffirmé que "la Zone de Sécurité Prioritaire (ZSP) instaurée en 2013 dans les quartiers prioritaires de Bellevue et du Bellevue sera renforcée et connaîtra un nouvel élan avec l'arrivée en janvier 2019 de la Police de Sécurité du Quotidien (PSQ). Cette Police de Sécurité s'inscrira en lien avec le Nouveau Programme de Renouvellement Urbain (NPRU) car elle ne pourra se mettre en œuvre qu'en prenant en compte l'aménagement et l'urbanisme propres à chaque quartier. C'est en réunissant l'ensemble de ces domaines qu'on peut garantir aux habitants à la fois plus de sécurité et une meilleure qualité de vie."

Par ailleurs, le commissariat va connaître d'importants travaux de rénovation. En avril, le local de l'armurerie sera remis à neuf pour un montant de 20 000€. En mai, la façade sera rénovée pour 30 000€. Et une amélioration de la sécurité des locaux sera effectuée pour 10 000€. Une extension du bâtiment n'est pas à exclure, notamment pour offrir de meilleurs conditions de travail à la police aux frontières.

>> voir en grand