Abonnement notre newsletter

Newsletter


2 014 logo dicrim 
Dossier d'information communal sur les risques majeurs
>> lire

AccueilCentre-ville

Centre-ville

Signature de la convention Action Cœur de Ville

Jeudi 19 juillet 2018, la signature de la convention Action Cœur de Ville a eu lieu à la Communauté d'agglomération de Forbach Porte de France entre la Ville de Forbach ainsi que la Communauté d'agglomération de Forbach, représentées par Laurent KALINOWSKI, Maire et Président, avec les différentes collectivités bénéficiaires :

  • L'Etat représenté par le Préfet de la Moselle Didier MARTIN,
  • La Caisse des Dépôts et Consignations représentée par son Directeur régional Adjoint Patrick De RUGERIIS, 
  • Action Logement représenté par sa Directrice Caroline MACE,
  • L'Agence Nationale de l'Habitat (ANAH) représentée par le Délégué Adjoint Marc SCHNEIDER,
  • L'Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU) représentée par le Délégué Territorial Adjoint Marc MENEGHIN,
  • Le Conseil Régional représenté par la conseillère régionale Carmen DILIGENT

et avec les partenaires financeurs :

  • La Chambre des Métiers et de l’Artisanat de Moselle représentée par sa Présidente Liliane LIND,
  • L'Etablissement Public Foncier de Lorraine (EPFL) représenté par son Directeur Alain TOUBOL,
  • La Chambre de Commerce et d’Industrie de la Moselle représentée par son Président Fabrice GENTER,
  • L’association des Commerçants de la Ville (FORB'ACT) représentée par Juliette LEROY

Allocution du Président-Maire Laurent KALINOWSKI :

Forbach est une ville dite moyenne et elle exerce un rôle de centralité au sein de notre bassin de vie. Mais comme pour toutes les villes moyennes de France, Forbach a été frappée par une désertification de son centre-ville : perte de population, paupérisation, fermetures des commerces et de services et avec de nombreuses dents creuses. Le développement du numérique et des grandes zones commerciales ont notamment modifié les habitudes des consommateurs.

A ce contexte actuel s’ajoute un passif propre à notre territoire, celui de l’ère minière, et la fin de la mono-industrie avec la fermeture de la dernière mine du bassin Houiller en 2004.

Pour autant, l’autre particularité du territoire, c’est que nous bénéficions d’un bassin de vie transfrontalier qui s’inscrit au sein de l’Eurodistrict Saar-Moselle. Plus qu’une opportunité, c’est un atout majeur que nous devons continuer de cultiver avec force pour réussir nos objectifs. Nous trouverons notre avenir dans la complémentarité et dans une réflexion territoriale qui dépasse les frontières et de la ville et de son agglomération.

Le travail et la bonne gestion que nous avons réalisés depuis 10 ans maintenant permettent à Forbach de s’engager dans un processus de transformation majeure.

Depuis la fin 2014, les deux quartiers du Wiesberg et de Bellevue sont entrés dans le programme de l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine, appelée communément NPNRU.

Grâce au soutien de l’Etat, de l’ANRU et des bailleurs, des transformations majeures vont se développer dans ces quartiers en bordure de centre-ville et rejailliront sur l’ensemble de la Ville et son image.

Cette première opportunité a permis de nourrir notre réflexion autour de la réorganisation structurelle du centre-ville et je remercie en cela l’Etablissement Public Foncier de Lorraine (EPFL), la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) et la Communauté d’Agglomération de nous avoir permis de réaliser ces études.

En avril dernier, le Ministre de la Cohésion des Territoires annonçait sa décision d’inscrire Forbach parmi les 222 villes de France retenues dans le plan Action Cœur de Ville. Si cela a été possible, c’est d’une part parce que nous sommes toutes victimes d’un même phénomène mais aussi parce que nous avons su anticiper et faire le travail nécessaire pour démontrer que nous sommes prêts à entrer dans un plan d’action opérationnel. Je souhaite tout particulièrement vous remercier Monsieur le Préfet car je sais que vous avez pris la pleine mesure des enjeux de Forbach et de son agglomération et que vous en avez fait une priorité au niveau du Département.

En tant que ville-centre, la redynamisation du centre-ville de Forbach constitue un réel enjeu pour toute notre agglomération et les actions qui y seront réalisées devront aussi servir d’exemple pour inventer de nouvelles modalités d’intervention dans l’ensemble des communes de notre intercommunalité. Faisant ainsi, la ville-centre aura donné l’exemple mais permettra aussi aux autres communes de profiter de ces expériences et d’évoluer.

Action Cœur de Ville fait aussi écho à d’autres projets d’importance au niveau de Forbach et je pense à notre projet FERTIL (appelé Forbach Expérience de Redynamisation du Territoire par l’Initiative Locale) qui a pour objectif de développer l’agriculture en ville, un nouveau de mode de production permettant de développer de l’emploi et de la formation pour les jeunes de nos quartiers ainsi que des partenariats transfrontaliers avec, par exemple, le domaine de l'aquaculture existant à Völklingen.

L’agri-urbain est également un nouveau mode de consommation propice au mieux-vivre et à la préservation de notre environnement.

De ce projet est née l’envie d’implanter une halle couverte au centre-ville, qui alliera à la fois proximité et produits de qualité, avec pour objectif d’attirer une nouvelle clientèle et notamment sarroise.

Si le point d’entrée aura été le commerce, il est évident que tout processus de redynamisation des centre-villes passe par de nombreuses autres dimensions. Je pense plus particulièrement à l’habitat qui est un vecteur important d’attractivité mais aussi un marqueur capable de nous aider à mesurer l’évolution de la situation. Cela passera par un renouvellement de l’offre aussi bien dans le neuf que dans l’ancien. La lutte contre l’habitat indigne, la précarité énergétique ainsi qu’une adaptation des logements au handicap et au vieillissement permettront d’endiguer très fortement le problème de vacance qui touche actuellement le centre-ville. Notre objectif final est d’attirer de nouvelles populations comme des jeunes ménages et des seniors. Et à court terme, nous souhaitons ouvrir dès cet automne une Maison de l’habitat qui sera pensée comme un guichet unique pour l’agglomération, permettant à tout public, investisseurs, bailleurs, propriétaires, locataires de bénéficier d’un accompagnement dans chacune des étapes de leur projet.

La mobilité sera également au cœur des préoccupations du dispositif. Un nouveau plan de déplacement urbain permettra ainsi d’être plus favorable aux commerces, d’offrir un meilleur accès aux personnes à mobilité réduite et de mieux intégrer les modes doux dans le transport des habitants mais aussi des touristes. Avec les nombreuses pistes cyclables disponibles sur le territoire, il sera ainsi très facile de traverser la frontière par ce biais et nos amis allemands ne pourront qu’apprécier la démarche. L’Avenue Saint-Rémy sera ainsi transformée d’autoroute urbaine à boulevard urbain pour faire cohabiter en toute sécurité tous les modes de transport et faire le lien avec la plate-forme multimodale de la gare TGV vers le centre-ville. Ceci nécessitera aussi bien entendu une révision du plan de circulation et d’une réflexion nouvelle sur le stationnement.

Une complémentarité va ainsi s’articuler entre toutes les formes de mobilité et contribuera à améliorer le cadre de vie des habitants avec pour objectif de faire de Forbach, une ville où l’on a envie d’habiter.

On ne peut pas parler de mutation sans évoquer le recours au numérique. Forbach se positionnera comme une ville intelligente, une véritable « smart city » capable d’offrir des prestations innovantes au travers notamment de l’éclairage de ses espaces publics. Un travail de marketing territorial dessiné à l’échelle de l’agglomération permettra ensuite à la ville-centre de redonner de la lisibilité à ces structures culturelles et touristiques qui sont importantes mais souvent mal identifiées.

Cette identité propre à la ville servira ainsi à l’ensemble du maillage culturel et touristique. Avec la réhabilitation du site Sainte-Barbe où le château Adt accueillera prochainement le conservatoire intercommunal de musique et de danse, notre centre-ville gagnera ainsi en densification autour de ses structures culturelles dont le Carreau Scène Nationale, le cinéma Le Paris, la médiathèque, la galerie Têt’ de l’Art ainsi que la synagogue qui abrite l’association Castel Coucou et l’école de théâtre Jacques Ropital. Les structures touristiques y contribueront également avec l’Office de tourisme communautaire et le Burghof, Centre des Congrès. L’ensemble constituera un maillage fort destiné à renforcer l’attractivité de notre centre-ville et de l’ensemble du territoire.

Vous l’aurez compris, cette signature aujourd’hui n’est que le point de départ de transformations majeures à venir. Au travers de la concrétisation de nos nombreux projets, ce sont les potentialités de notre territoire que nous souhaitons pleinement révéler. Les actions collectives menées avec l’ensemble de nos partenaires vont impulser une force nouvelle qui doit donner envie aux investisseurs privés de se saisir de cette opportunité et de s’approprier notre territoire.

La capacité à transformer durablement notre territoire nous permettra de dessiner le nouveau Forbach, le Forbach de demain, mais surtout de nous enrichir mutuellement car ces projets de territoire sont avant tout réalisés avec nos concitoyens, pour eux-mêmes et pour notre jeunesse. Nous saurons faire de notre diversité humaine une richesse pour notre territoire.

 

Dans son allocution, le Préfet de la Moselle s'est réjoui notamment que "l'Etat, après avoir réalisé le programme de la politique de la ville, des métropoles et de la ruralité, ait lancé ce programme de redynamisation spécifiquement à destination des villes moyennes." 

>> voir en grand