Abonnement notre newsletter

Newsletter


2 014 logo dicrim 
Dossier d'information communal sur les risques majeurs
>> lire

AccueilCommémoration

Commémoration

Commémoration du 8 mai

patriotique

Mardi 8 mai 2018, la cérémonie commémorative de l’Armistice de 1945 a eu lieu au Monument aux Morts, en présence de Mme le Sous-Préfet Claude DULAMON, du 1er Adjoint Thierry HOMBERG, du Lieutenant-colonel Christian DUGAST, des élus municipaux, des membres des associations patriotiques, des Porte-drapeaux, des jeunes du centre de Service Militaire Volontaire de Montigny-lès-Metz, des anciens combattants, des enfants du Conseil Municipal des Jeunes et de l'école du Centre ainsi que des Sapeurs-pompiers. L'Harmonie municipale a accompagné en musique la cérémonie.

Les enfants de l'école du Centre ont chanté la Marseillaise et trois élèves ont lu le message de l'Union Française des Associations de Combattants et de Victimes de Guerre (UFAC).

Avant le dépôt de gerbe, Mme le Sous-Préfet a lu le message de Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées, qui appelle à se souvenir "de toutes celles et de tous ceux qui périrent, anéantis par la folie criminelle des nazis : victimes de l’extermination, des persécutions et de l’oppression, déportés, fusillés, massacrés, internés, martyrs d’une idéologie barbare. Nous sommes rassemblés pour témoigner notre solidarité à toutes celles et à tous ceux dont la vie fut à jamais marquée par les dramatiques conséquences de cette guerre impitoyable : prisonniers de guerre soumis à une douloureuse captivité, requis pour le service du travail obligatoire et réfractaires, populations annexées, déplacées, brutalisées. Nous pensons aux veuves et aux orphelins, aux blessés, à toutes les victimes civiles. La victoire des nations alliées, le 8 mai 1945, a consacré la victoire de la démocratie, des valeurs universelles et de la dignité de l’Homme. L’idéologie criminelle et raciste était vaincue."

Dans son allocution, le 1er Adjoint a souligné que "cette journée de commémoration du 8 mai 1945, qui marque la victoire des alliés en Europe lors de la seconde guerre mondiale, rappelle que la paix, la démocratie, les valeurs républicaines, le respect de l’autre, la tolérance, le progrès économique, social ou environnemental, sont des combats quotidiens et qu’à aucun moment nous ne devons baisser la garde ni relâcher notre vigilance.

Nous vivons aujourd’hui une époque troublée, qui sous bien des aspects nous rappelles les années 30, qui portaient en elles les germes du conflit. Par la résurgence des populismes qu’il soit de droite ou de gauche, par la résurgence  des nationalismes qui propagent la haine et la division, la construction européenne est critiquée et remise en cause. L’Europe a toujours avancé sur la base de l’amitié franco-allemande, qui rappelons-le, n’est pas naturelle et reste récente dans l’histoire de nos deux peuples qui se sont combattus durant près de deux siècles. Elle est le choix de femmes et d’hommes qui ont décidé de pardonner et d’œuvrer ensemble pour assurer la paix et un avenir meilleur aux générations futures. (...)

Je veux aussi saluer cette chance qui est donnée à notre jeunesse dans le cadre du Service Militaire Volontaire. Une belle initiative qui permet à des jeunes en difficulté de sortir de ce cursus avec des diplômes et des compétences leurs permettant de retrouver confiance en soi et une place dans la société, tout en leurs transmettant les valeurs républicaines."

>> voir en grand