Abonnement notre newsletter

Newsletter


2 014 logo dicrim 
Dossier d'information communal sur les risques majeurs
>> lire

Géologie

 

Un paysage et une économie déterminés par la géologie   

carte_warndtForbach est situé à l’est du bassin parisien dans le Warndt.
Etymologiquement, ce mot vient du qualificatif donné à la forêt : « silva warenda », sylve garante en français : cette région a souvent servi de frontière naturelle entre les états et de refuge (de maquis en quelque sorte) dans des périodes instables.

Dans le Warndt, géologie et économie sont intimement liées à plusieurs égards.

La forêt du Warndt recouvre une dépression à l’est de la Côte de Lorraine qui constitue la limite orientale du bassin parisien. Le grès bigarré (Buntsandstein) est sensible à l’érosion : ainsi Forbach se trouve dans une vallée bordée de reliefs relativement abrupts comme le mont Sainte Croix ou la colline du Schlossberg.

 On retrouve ce grès, assez facile à travailler, dans le bâti traditionnel forbachois. 
Cette roche recouvre plusieurs veines de charbon qui se sont formées au carbonifère à la fin de l’ère primaire.
Les sols, longtemps exclusivement couverts par la forêt, sont constitués de «gries», un sable peu fertile issu de l’érosion des grès.

Ces conditions expliquent le développement d’une économie forestière qui est à l’origine de l’industrialisation de la région. Ainsi, les entreprises de l’ère préindustrielle telles que la verrerie Sophie, la tuilerie Couturier et même la cartonnerie Adt, ont eu besoin de beaucoup de bois comme combustible ou comme matière première.

Usine Adt de Forbach
Cependant, à partir de la deuxième moitié du XIXème siècle, le bois est de plus en plus remplacé par le charbon plus performant. L’offre et la demande sont là : l’exploitation de la houille prend son essor à cette époque.

Lien utile : Société d’histoire du pays naborien